Miratge

« Miratge » reprend la mer vers Messine 🙂

Rencontrés dans une île au nord de la Sicile en Juin 2018, les deux catalans à bord de leur Delher 36 superbement entretenu.

Une soirée avec des amis navigateurs catalans du voilier « Miratge » 🙂

Quim, le propriétaire navigue avec un ami, Joan avec lequel il écume les mers entre la Catalogne et la Grèce.

Une bonne ambiance à bord toujours appréciable… Nous aurons plaisir à retrouver « Miratge » dans l’avenir.

Ster Ouen

Ster Ouen

Rencontrés en juin 2018 en Calabre dans un port de Méditerranée, l’équipage du voilier « Ster Ouen », un Grand Soleil 343 de Port Leucat en route pour Split en Croatie. Un convoyage réalisé par un quatuor de copains, Heifara Jourdan, Romain Tellier, Guillaume Papaïx, tous trois skippers et Mylène Belot équipière.

Heifara Jourdan

Le trio de garçons à suivi les cours de Yacht Master au Crouesty la saison dernière et se consacrent au skippage. Heifara, polynésien d’origine, travaille sur une grande unité de 58 pieds en Grèce.

Guillaume Papaïx

Tous trois recherchent des convoyages ou charters même si Guillaume Papaïx, infirmier de profession va reprendre des études pour devenir formateur à son tour dans le domaine sanitaire et social.

Romain Tellier

Romain Tellier est orienté pour le moment vers du charter dans les petites Antilles…

Mylène Belot

Mylène Belot, équipière de choc, retrouve son emploi à terre même si elle songe fortement à un grand congés maritime…

« Ster ouen » le 11 juin en soirée, départ pour la Croatie.

LISTE des Voiliers de rencontre

Quelques voiliers ou personnes rencontrées durant notre voyage. Par ordre alphabétique. Nous suivons leurs parcours.

Akela– – – Antiopa– – – Antoine Senchou– – – Aquarel IV- – – Aquilon– – – Apaboi– – – Atipa– – –Awatea– – – Balade– – – Banik– – – Bellegaff- – – Bothrops– – – Burua Kole– – – Captain Punch- – – Caracolito– – – Carlotta– – – Carmina- – – Carpe diem– – – Cat et Ben– – – Cercamon – – – Choultrac– – – Claire Salabelle– – – Christophe Guerch– – – Cap Eol– – – Dafne– – – Dahu– – – Dolce– – – El Chiringuito– – – Ekaza– – – Escampette– – –Furasta- – – Galdu- – – Grain de Sable– – –Gregory’c– – – Groupe Venezuéla 2006– – – Gulliver– – – Gwennilis– – – Ifalik– – – Iravera– – – Joline– – – Joan de Kat– – – Jonathan– – – Juju 3– – –Jul Boutin– – –Julo– – –Kalim– – –Kalo le marquisien– – – Karrek Ven– – – Kerzo– – –Lady Bird– – –Lady Jane– – – Lady FishLa Mandragore– – –Lasai- – – Launans– – – L’Hay– – – L’oie sauvage 2– – – Lomig– – – Ludmilla– – – Lutin– – – Ma Blonde– – – Maïlys– – – Marie Jeanne 2- – – Marion Francoual– – – Mektoub– – –Mélusine– – – Menecée- – – Michel Wallis Radio– – –Mitik– – – Moramora– – – My Lou– – – Nan Fong– – – New Life– – – Ojala– – – Orphée– – – Otter 2Ovinorc– – – Paco– – – Patrick et Gaelle Mitchell– – – Persane– – – Pro’s Per Aim– – – P’tit bout– – – Rémi 2– – – René & Annie– – – Roi Soleil- – – Roger et Annie– – – Salacia– – –Sakatia– – – Samsara– – – SelenaSea Jolly– – – Shark– – – Silence– – Sybelius— – Soliton– – – Sortir du Nucléaire– – – Stelie 4– – – Sundance– – – Snooty Fox– – – Sidoba– – – Tadorne– – – Tahoma– – – Tamata de MoitessierTao- – – Tepito Te Henua– – – Tchao– – – Troll- – – Tzigane– – – Ulisse– – – Vela Bianca--Viking- – – Voyage– – – Xano Xano– – – Yakayale– – – Zarpas– – – Zingaya– – – A bord de Zeemo– – – – Zoraostre– – – –

Retrouvailles.

L’Oie sauvage 2 Tadorne Amuitz. 2006.

La bande des 4. Novembre 2007.

Carlotta.

Rencontrés en Avril 2014 à Langkawi alors qu’ils partaient pour la Thailande, le sympathique couple d’Italiens Michel et Valentina à bord de Carlotta, un Arpège qui a fait le grand tour depuis l’Europe jusqu’en Asie en passant par l’Atlantique, les îles des Caraïbes, le canal de Panama, la Polynésie, le Pacifique, l’Indien, et l’Asie. Rien que cela…

Carlotta est un joli Arpège qui fait bien petit à côté des gros voiliers qui forment désormais le gros de la flotte des plaisanciers.

Carlotta
Carlotta
Carlotta
Carlotta
carlotta
carlotta

Amuitz avec MoraMora et Chenapan

Amuitz toujours à Langkawi en attendant de repartir pour la Thaïlande dans quelques jours.

Langkawi malaisie
Langkawi malaisie

Nous avons retrouvé le voilier « MoraMora » et Yves avec qui nous avons partagé des moments touristiques en grimpant jusqu’aux six bassins naturels avant l’arrivée des touristes.

Yves Lopinet "Mora Mora"
Yves Lopinet « Mora Mora »
Langkawi Malaisie Fanfan et José
Langkawi Malaisie Fanfan et José

Une bonne occasion pour voir de haut la mer et les mouillages de Langkawi.

Nous avons également rencontré le voilier « Chenapan » avec Mary et Claude qui écument les mouillages de la région depuis quelques saisons.

Chenapan et Amuitz
Chenapan et Amuitz

Amuitz va changer de zone de navigation prochainement…
D’ici là, si pas de nouvelles: bonnes nouvelles.

Juju 4

Rencontré au Panama voici quelques années puis retrouvé en Polynésie française dans les Tuamotu en 2011 puis de nouveau à l’autre bout du Pacifique en Nouvelle Calédonie en 2013, « JUJU 4 » un Legende 36 en aluminium mené en solitaire par son skipper bordelais.

IMG_20130525_094906

Claude Wild mène sa barque autour du monde et vient de quitter Noumea ce mois de mai 2013 pour se rendre au Vanuatu puis en Asie.

Le JUJU 4 est parti de Gironde en 2005 (la même année qu’Amuitz) avant de remonter les côtes espagnoles, le Maroc, Madere, les Canaries, le Capvert, le Bresil, la Guyane et l’ensemble de l’arc des Antilles, le Guatemala, Rio dulce, et le Panama. Une traversée en 2010 du fameux canal puis route sur l’Equateur, les Galapagos, Marquises, Tuamotu ou nous avons retrouvé Claude sur l’atoll d’Apataki. Le « Juju 4 » a poursuivi sa route vers les Tonga, Fidji et Nouvelle Calédonie. En 2014/15 il est en Malaisie et devrait poursuivre sa route vers l’Ouest.

On retrouvera Claude Wild avec plaisir soit en Malaisie soit dans le Sud Ouest de la France.

KALIM

Rencontrés aux Marquises en 2011 puis en 2012 en Polynésie française puis encore à Wallis et aux Fidji, KALIM le cata construit par Marc à Douarnenez.

P1050947

Mireille et Marc effectuent un tour du monde à bord de cette unité légère, rapide et bien construite qui restera basée en Nouvelle Zélande.

Nous aurons plaisir à les retrouver au fil des escales, même si nos routes théoriques doivent s’éloigner désormais.

Julie Boutin

Rencontrée aux Fidji en juin 2012, embarquée à bord d’Amuitz quelques jours pour une courte navigation dans les îles des Fidji, Julie Boutin, infirmière stoppeuse maritime a agrémenté notre bord par sa bonne humeur constante.

P1130433-2-1Nous avons retrouvé Julie aux Vanuatu puis dans les îles Loyauté de Nouvelle Calédonie.

Nous aurons grand plaisir à retrouver « Jul » à l’occasion de futures navigations.

AWATEA

Re rencontrés en juillet 2012 aux Fidji dans le Pacifique Sud, l’équipage de l’ex Joline (voir la fiche de Joline) est désormais à bord d’un voilier en polyester de 15 mètres, un Gulf Star.

P1130854

Les enfants ont grandi depuis notre dernière rencontre en 2007 aux San Blas et Viviane et Patrick restent toujours aussi dynamiques.

P1130857Patrick travaille toujours dans la construction et aménagement de marine de plaisance dans tout ce qui touche le bois, contre plaqué, époxy et polyester. Excellent, Il l’était déjà et l’est devenu encore davantage, son expertise se confirme au fil des années et des chantiers.
Pour le joindre entre la nouvelle Calédonie et la nouvelle Zélande un mail: tipat.bois@gmail.com

Il repartent vers le sud ouest de la région pour travailler durant la belle saison.

Kerzo

Rencontré en juin 2012 dans le lagon de Wallis puis dans les Fidji, Kerzo le ketch de Roger Morice.

P1060056

Navigateur infatigable depuis des décennies sur les divers océans et mers en famille, Roger vogue désormais en solo ou accompagné. Ses enfants ont quitté le bord pour vivre leurs vies aux quatre coins du monde.

Mécanicien reconnu, pêcheur émérite, Roger s’investit dans cette unité en polyester qu’il retape peu à peu.

P1060061

Il se trouve aux Fidji en juillet 2012 en compagnie de sa fille et petite fille.

Michel Wallis Radio.

Rencontré sur les ondes puis en vrai à Wallis en juin 2012, Michel assure la veille radio pour l’ensemble de l’ïle et des environs, que ce soit en VHF, BLU ou par le suivi AIS en liaison avec le MRCC de Nouméa.

michel_wallis_radio

Michel nous a accueilli dans son île comme il se doit, Michel qu’il faut appeler en approche sur Wallis sur le canal 9 ou 16, il vous aidera à franchir la passe et sera un excellent guide pour vos premiers pas dans Wallis.

Kalo le marquisien

Rencontré en Polynésie française en début d’année, nous retrouvons aux Samoa « Kalo » le marquisien embarqué à bord de « Faafaite » la pirogue traditionnelle qui avec 6 autres parcourt l’Océan Pacifique, comme le faisaient leurs ancêtres.

P1130104

Venus des Tonga en une semaine, les bateaux vont se diriger vers les îles Salomon avant de se rendre en Nouvelle Calédonie et poursuivre encore leur voyage vers la Nouvelle Zélande et Tahiti.
Tout un superbe programme pour ces équipages qui veulent renouer avec la tradition de la navigation polynésienne.

P1130103

« Kalo » de son vrai nom Jerrycarl Panau est attaché à la poursuite de la construction de la grande pirogue de Nuku Hiva dans les Marquises, l’expérience qu ‘il accumule en ce moment devrait lui permettre de participer à la renaissance de « Tuuatea Okeuniha » la pirogue de Nuku Hiva qui est en ce moment dans un hangar… à noter qu’il s’agit là de la toute première grande pirogue (20 metres) construite par les marquisiens.

Nous avons retrouvé « Kalo » en Nouvelle Calédonie en août 2012, toujours à bord d’une des pirogues.

Dolce

Rencontrés en mai 2012 dans les Samoa de l’Ouest, Tsuneo et Kazuko Tkaita à bord de leur petit voilier Dolce battant pavillon nippon.

P1050886

Le couple de japonais à la retraite naviguent dans le Pacifique Nord habituellement et ont depuis trois ans entamé une virée qui les a menés à Hawaii ou ils ont passé un assez long séjour avant de descendre dans la partie sud du Pacifique. Leur prochaine destination vers l’Ouest sera l’archipel des Fidji avant de remonter par les Kiribati pour atteindre le Japon.

P1050884-2

Ils sont basés à Tokyo, sont d’excellents compagnons avec qui nous avons passé de bons moments en anglais, langue que nous avons du mal à maîtriser, probablement l’accent? C’est ce que disent les Japonais et autres anglophones qui ne nous comprennent pas…

Joan de Kat

Rencontré dans les Tuamotu sur l’Atoll de Apataki, Joan de Kat sur son petit voilier à bord du quel il navigue entre les îles sous le vent et Rangiroa sur son Itata’e.

 

P1110786

Personnage particulier, il vit entre Polynésie et Méditerranée.
Ancien skipper de course, vainqueur de la première édition de la course de l’Aurore (actuel Figaro) voyageur impénitent, il nous a rendu une visite à bord d’Amuitz.

P1110778

Vous trouverez quelques un de ses livres en vente sur Internet.

En 1968, un participant de la transat anglaise est récupéré in extremis après avoir passé 60 heures dans son radeau de sauvetage. On le prend alors pour un rêveur ou pour un navigateur héroïque. Il s’agit de Joan de Kat, parti quelques jours auparavant sur son trimaran Yaksha pour sa première course. Sa rencontre avec Eric Tabarly quatre ans plus tôt (alors vainqueur de la transat 64), l’avait déterminé à s’engager lui aussi. Deux ans plus tard, il gagne la course de l’Aurore (devenue la solitaire du Figaro) et remporte alors un véritable triomphe. En 1972, sur son Prao révolutionnaire de 22 mètres Yo-Yang, il participe à nouveau à la  » transat « … et fait à nouveau naufrage. Il décide alors de tourner la page de la course et opte résolument pour le voyage ; il accomplit un long tour du monde à bord de sa goélette La Miséricorde, qui tient à la fois des galions de Christophe Colomb et des bateaux de flibustiers. Circum navigation paisible par des îles enchanteresses et des atolls paradisiaques… malgré un terrible typhon en mer de Chine. De retour en France, il entreprend la construction du Mong qui le conduira à  » Bora-Bora  » après une longue escale à Haïti. Après trois naufrages et plusieurs tours du monde, ce navigateur et charmeur infatigable sera séduit par le Pacifique et s’établira sur un atoll tout proche de l’endroit où vécut son ami Paul-Emile Victor. Là il renoue avec son métier de sculpteur, travaillant avec talent des bois qu’il récupère sur le rivage. Idéaliste éclairé, aventurier-gentleman de la mer, Artiste ? Joan de Kat est tout cela à la fois. Nul doute en tout cas qu’il fera rêver tous ceux qui liront ses mémoires. Livre envoûtant, chronique extraordinaire d’un homme dont l’aventure est l’ordinaire. Voyage intérieur dans un monde sans frontière. B.Q.

Atipa

Rencontrés au Panama en 2011, l’équipage familial de Atipa, un Rêve d’Antilles entièrement refait en 2007/2008 en Guyane à Cayenne par Guillaume qui a levé l’ancre avec Caro et leurs enfants Yohann et Solène.

atipa

Le voilier tout neuf de la quille au mat, les a menés vers Trinidad, Vénézuéla, les ABC, la république Dominicaine puis l’Arc Antillais. Guillaume a pu travailler dans le domaine hospitalier pour renflouer la caisse du bord avant de repartir en 2010 vers la Colombie, les San Blas et la traversée du Pacifique en même temps qu’Amuitz et Ojala en 2011.

P1120282

Le voyage touche peut être à sa fin, Atipa est mis en vente à Papeete pour un prix attractif autour de 50.000 euros, bateau papeetisé… affaire à suivre!

Nous aurons le plaisir de les retrouver à Cayenne lors de notre prochain passage.

Shark

P1120340

Rencontrés dans les Tuamotu en 2011 puis dans les îles de la société en Polynésie, Fred et Mélie à bord de Shark, un superbe ketch en Ipé construit en Argentine en 1982. Long de prés de 18 mètres, le Shark motorisé par un Ivéco de 220 cv ne craint rien dans le secteur de Polynésie ou il se trouve pour quelque temps. Fred Fichter et Mélie Cholley proposent de participer à leur tour du monde grâce aux 10 couchettes du bord et aux multiples possibilités qu’offre ce genre de voilier.

P1120351

Partis en 2007 des îles Canaries, le Shark a vogué vers le Capvert, Sénégal, Casamance, Brésil, Guyane, les Antilles puis le Vénézuéla en 2009 avant de pointer son étrave vers le Panama. Le canal en 2010, le Pacifique, les Marquises et tout ce que l’on peut imaginer de superbe dans le coin.

P1120353
Pour mieux les connaître, leur site vous attend.

Sakatia

Rencontrés fin 2011 dans les Tuamotu en Polynésie française, l’équipage helvète du voilier SAKATIA un cotre en aluminium de belle facture, aménagé par leurs propriétaires Benoît et Frédérique.

P1050053

Partis de Méditerranée en compagnie de leurs enfants Juliette et Valentine, ils font route à l’Ouest, doucement mais sûrement.

P1100803

En septembre 2013 ils sont en Thaïlande. Leur voilier brille comme jamais.

Sakatia en Thailande.
Sakatia en Thailande.

Cercamon

Nous avons rencontré en 2010 Cercamon le voilier jaune en acier (le même que celui des Julos, voir plus bas) de Régis et Doris Ramseyer au San Blas puis au Panama. Le sympathique couple suisse parti de la Méditerranée espagnole en 2006 n’en est qu’aux prémices de leur beau voyage autour du monde.

Madère, Canaries, Capvert, Brésil, Guyanne et leur première approche avec la jungle, les échanges avec la population locale grâce à leur compétences médicales et à leur disponibilité. Les Antilles d’un bout à l’autre et la déception classique des voyageurs sauvés par les rencontres des navigateurs nombreux sur la zone.

cercamon

Le Vénézuéla, un an surplace (comme nous…) autant dire que le courant est passé comme il faut. Les ABC, la Colombie, Carthagène puis les San Blas « le top au niveau des paysages avec une culture et des contacts riches ».

Désormais le petit voilier jaune poursuit sa route, le canal de Panama est programmé pour la fin de l’année après un trip à terre en Amérique du sud, tout un programme. S’en suivront le Costa Rica début 2011 puis la traversée du Pacifique vers les Gambiers ou les marquises.p1050244

Infirmiers émérites, ils prévoient de retourner en Suisse de temps à autre pour renflouer la caisse de bord… leur tour du monde étant programmé sur 15 à 20 ans nous devrions les revoir un de ces quatre sur l’eau. Ils sont à Tahiti septembre 2011.

Joline

Rencontrés au Vénézuéla puis en Colombie en 2006 et en 2007, l’équipage de « Joline » un 12 tonnes Hillyard de 1960 construit en Angleterre par David Hillyard en acajou et chêne.

Joline en 2007 à Carthagène Colombie
Joline en 2007 à Carthagène Colombie

Acheté en 1998 à Arcachon, Viviane et Patrick ont levé l’ancre en té 2001 de Belle île en mer pour un tour du monde particulier.

Joline en 2007 à Carthagène Colombie
Joline en 2007 à Carthagène Colombie

Patrick, charpentier de marine, travaille aux escales, parfois de longs mois pour refaire la caisse de bord comme aux Canaries, Capvert, Guyane, Vénézuéla, Trinidad…

Joline au grand complet à Carthagène.
Joline au grand complet à Carthagène.

L’équipage se consolide en route avec l’arrivée de Jonathan né en 2006 à Cariaco au Vénézuéla. Il forme un trio avec ses deux autres frères, Maxime né en 2000 et Mano en 2002.

Le Pacifique est prévu pour dans quelques mois, toujours avec le souci de voyager en famille avec le savoir faire du travail du bois. Si vous les croisiez et que vous avez besoin de travaux, grands ou petits, c’est une excellente occasion pour faire leur connaissance et réaliser un bel ouvrage.

Ils sont dans le Pacifique, après la Polynésie ils sont en Nouvelle Zélande.

Retrouvés aux Fidji en juillet 2012, la famille au complet toujours à fond, a changé de monture voici un an. Voir la fiche de AWATEA.