C’est reparti pour Amuitz au Vénézuela.

Cubagua et Margarita, mouillages sur le chemin de la remontée des antilles.

dsc_0536

C’est reparti pour « Amuitz » qui a largué les amarres du port de Cumanà en compagnie de deux autres voiliers, « Aquilon » de Jean Louis et Corinne et « Lasai » de Benat et Marie Claude.

Corinne d'Aquilon.
Corinne d’Aquilon.

La durée exceptionnellement longue de notre escale à Cumanà s’explique notamment par la préparation de « Lasai » qui a nécessité un coup de main vigoureux.

Lasai
Lasai

« Lasai » est désormais méconnaissable, entièrement révisé, sablé puis repeint des safrans au point, électronique neuve, pilote hydraulique, panneaux solaires, éolienne, bagues des safrans refaits à neuf et modifiés, moteur révisé et repeint, joint tournant remplacé, parc à batteries neuf en Troyan 6volts, accastillage revu, bout dehors pour spi asymétrique ajouté, etc etc…

Du coup nous voilà de nouveau sur l’eau avec une première escale au mouillage de Cubagua pour renouer avec ce qui devrait être pendant assez longtemps le mode de vie sur Amuitz, les mouillages. Cubagua a été l’occasion de rendre une visite à la famille de pêcheurs qui vit à l’année sur place, Fanfan avait prévu des petits cadeaux pour les enfants de Iris qui entre nos deux visites a agrandi sa famille d’un nouveau bébé, ce qui porte à sept le nombre d’enfants de cette jeune femme de 35 ans.

Le lendemain nous avons remis en route pour rejoindre l’île de Margarita et le mouillage qui nous avait vus arriver en janvier 2006 au Vénézuéla.

Fanfan teste la sangle.
Fanfan teste la sangle.

Nous avons retrouvé « Tadorne » avec Gégé et Lydia qui vont également remonter l’arc antillais en passant par les îles des Testigos.
Durant le voyage, Fanfan a confectionné une sangle de levage pour le moteur de l’annexe, ce qui sera plus pratique pour le monter et démonter.

Nous sommes donc à Margarita pour faire des vivres avant de reprendre la mer dans quelques jours. Tout va bien à bord, nous avons mis en place notre « petit » génois ramené du Pays basque, et il marche bien.

Ravitaillement à Margarita.
Ravitaillement à Margarita.

dsc_0569