Le nouveau canal de Panama, bientôt ouvert.

Canal de Panama agrandi, les travaux en phase finale…

 

Les travaux d’ampliation du canal de Panama sont en passe de se terminer. La pose de l’ensemble des portes dans les nouvelles écluses est terminée. Les nouvelles écluses ont été testées et mises en eau… il ne manque plus qu’à les relier au Pacifique d’une part et à la mer des Caraïbes de l’autre.

Les portes sont hautes der 22 mètres par 57 mètres de long et huit mètres de large.

porte6

La porte que l’on voit sur cette photos pèse 2300 tonnes, c’est la plus petite des 16 portes qui sera mise en service dans le « nouveau » canal de Panama.

Les nouvelles écluses longues de 427 mètres par 55 mètres de large permettant un tirant d’eau de 18 mètres nécessitent 197 000 m3 d’eau à chaque éclusage dont 60% seront réutilisés en principe.
Le financement qui dépasse les 6 Milliards de Dollars initialement prévus seront « rentabilisés » par les taxes qui ont doublé en 10 ans et atteignent les 500.000 dollars pour un aller/retour d’un grand navire. De quoi se demander si un détour par Suez ne serait pas souvent plus judicieux…
José Arocena.

Guindeau, de la baille à mouillage vers le pont.

 .
Sur le Sun Legend 41, comme dans pas mal de monocoques, le guindeau est placé à l’intérieur de la baille à mouillage. Conséquence, la surface de contact des mailles de la chaîne est faible ainsi que la hauteur libre sous le guindeau. Du coup il est courant que la chaîne saute même avec un barbotin en bon état et la chaîne bourre.

Il fallait donc revoir l’emplacement du guindeau, guindeau qui sert quotidiennement en grand voyage. Nous avons opté pour une découpe du capot de la baille à mouillage afin d’accéder au puits à chaîne facilement. Un moulage de la partie inférieure a été réalisé afin de récupérer le jeux qui existait entre le haut du support et la partie du capot pris en sandwich.

De cette manière le guindeau travaille correctement sur un support quasiment indestructible en époxy, fixé à la baille par des renforts et joints congés avant stratification.

Pour remédier à ce problème, nous avons fait appel à un spécialiste de l’époxy en la personne de Thierry du voilier New Life qui nous a fabriqué sur mesure un renfort costaud et placé le guindeau sur le pont, proprement.

Conséquence, une grande amélioration de l’utilisation du guindeau et la chaîne qui ne bourre plus. Le guindeau est démontable facilement et la baille à mouillage reçoit au besoin une ancre supplémentaire par le gain de place obtenue en sortant le guindeau.

 

Panama, escale technique et marina.

 

Une marina au coeur de la nature, un chantier de carénage et de mise au sec avec stockage, une voilerie, mécanique, restaurant, chambres climatisées… Panamarina passe à la vitesse supérieure.

Depuis une quinzaine d’années, Panamarina est le havre pour nombre de voiliers qui font escale à Panama, sur la côte caraïbe entre les ïles des Sanblas et le canal de Panama à Colon.

IMG_20140518_101510

Idéalement situé et protégé, ce « spot » que nous avions déjà présenté précédemment, avec une mode d’emploi pour entrer dans la marina
Voir article, ce spot vient de renforcer son offre, répondant à une demande chaque jour plus pressante.

Désormais en plus de la marina, un chantier de mise au sec moderne est en place et opérationnel. Une cinquantaine de voiliers peuvent être mis à terre pour un carénage ou pour un stockage durant la saison des pluies.

Une remorque hydraulique très bien pensée et mise au point, permet la mise au sec des voiliers sans aucun souci. Des monocoques jusqu’à 2m de tirant d’eau et des catamarans jusqu’à une douzaine de tonnes. de quoi contenter une grande partie de la demande classique.

Un magasin d’accastillage permettant l’achat surplace du matériel nécessaire et à bon prix pour les carénages est en cours de constitution. La voilerie tenue par Alain est aussi en pleine activité. De plus ceux qui souhaitent passer quelques jours dans un bungalow climatisé le temps du carénage pour bien se reposer la nuit, trouveront surplace une offre intéressante, en plus du bar restaurant.

En clair, Panamarina propose désormais une offre complète au plaisancier de passage, excellente initiative…

Pour contacter la marina:

panamarina1@yahoo.com

LISTE des Voiliers de rencontre

Quelques voiliers ou personnes rencontrées durant notre voyage. Par ordre alphabétique. Nous suivons leurs parcours.

Akela– – – Antiopa– – – Antoine Senchou– – – Aquarel IV- – – Aquilon– – – Apaboi– – – Atipa– – –Awatea– – – Balade– – – Banik– – – Bellegaff- – – Bothrops– – – Burua Kole– – – Captain Punch- – – Caracolito– – – Carlotta– – – Carmina- – – Carpe diem– – – Cat et Ben– – – Cercamon – – – Choultrac– – – Claire Salabelle– – – Christophe Guerch– – – Cap Eol– – – Dafne– – – Dahu– – – Dolce– – – El Chiringuito– – – Ekaza– – – Escampette– – –Furasta- – – Galdu- – – Grain de Sable– – –Gregory’c– – – Groupe Venezuéla 2006– – – Gulliver– – – Gwennilis– – – Ifalik– – – Iravera– – – Joline– – – Joan de Kat– – – Jonathan– – – Juju 3– – –Jul Boutin– – –Julo– – –Kalim– – –Kalo le marquisien– – – Karrek Ven– – – Kerzo– – –Lady Bird– – –Lady Jane– – – Lady FishLa Mandragore– – –Lasai- – – Launans– – – L’Hay– – – L’oie sauvage 2– – – Lomig– – – Ludmilla– – – Lutin– – – Ma Blonde– – – Maïlys– – – Marie Jeanne 2- – – Marion Francoual– – – Mektoub– – –Mélusine– – – Menecée- – – Michel Wallis Radio– – –Mitik– – – Moramora– – – My Lou– – – Nan Fong– – – New Life– – – Ojala– – – Orphée– – – Otter 2Ovinorc– – – Paco– – – Patrick et Gaelle Mitchell– – – Persane– – – Pro’s Per Aim– – – P’tit bout– – – Rémi 2– – – René & Annie– – – Roi Soleil- – – Roger et Annie– – – Salacia– – –Sakatia– – – Samsara– – – SelenaSea Jolly– – – Shark– – – Silence– – Sybelius— – Soliton– – – Sortir du Nucléaire– – – Stelie 4– – – Sundance– – – Snooty Fox– – – Sidoba– – – Tadorne– – – Tahoma– – – Tamata de MoitessierTao- – – Tepito Te Henua– – – Tchao– – – Troll- – – Tzigane– – – Ulisse– – – Vela Bianca--Viking- – – Voyage– – – Xano Xano– – – Yakayale– – – Zarpas– – – Zingaya– – – A bord de Zeemo– – – – Zoraostre– – – –

Retrouvailles.

L’Oie sauvage 2 Tadorne Amuitz. 2006.

La bande des 4. Novembre 2007.