Une journée de perdue !

L’équipage d’Amuitz vient d’atterrir aux Samoa.

Bonjour des Samoa indépendantes, les Samoa qui nous ont accueilli sous la pluie avec force visite à bord d’autorités, la santé, la quarantaine, la douane et l’immigration. Tous venus à bord de bonne humeur. Nous avons appris à cette occasion que nous venions de perdre une journée. Sur notre livre de bord il était bien mercredi 23 mai et pour eux jeudi 24. Une journée envolée, perdue à tout jamais, à cause de la proximité du 180ième degré de longitude. Ce point qui approche de nous à grands pas vu que nous sommes par plus de 171° ouest. Quand on navigue vers l’ouest on finit par perdre une journée.
La fin de navigation a été musclée, les vents que l’on attendait sont arrivés avec une mer formée, toute une nuit et une journée mouvementée avec une visibilité nulle. Demain on ira a terre faire des courses avant de reprendre la mer rapidement dans quelques jours. Il faut dire que nous sommes dans une marina, la première fois que cela nous arrive depuis 2008 aux Etats Unis. C’est bien les marinas, nous sommes 4 bateaux de quatre nationalités différentes et déjà un moustique est monté à bord… Vive les mouillages.