Panama, San Blas, Mamitupu.

Mamitupu. Kuna yala (San Blas) Panama.

Position 9°11.2N 77°58.6W.

 

carte san blas maitupu
carte san blas maitupu

Pas de cartographie de détail pour cette partie Est de l’archipel des San Blas, terre autonome des Kuna sur le littoral du Panama.

mouillage san blas mamitupu.
mouillage san blas mamitupu.

Pour s’y rendre, deux guides font référence, l’ancien mais toujours d’actualité « The Panama guide » de Nancy Schwalbe Zydler et de Ton Zydler et le dernier né « The Panama cruising guide » de Eric Bauhaus. Tous deux écrits en anglais, le dernier dispose en plus de photos aériennes, des points de passage GPS plus précis. Malgré cette aide précieuse, il ne faut pas oublier l’élémentaire prudence obligatoire dans ces zones mal ou pas cartographiées. Pour notre part, nous avons fait à l’ancienne en entrant dans les San Blas du large à hauteur de Mamitupu, un bon séjour sur les barres de flèche en scrutant les fonds. Encore que ce ne soit pas toujours suffisant par ici, des algues brunes recouvrent une partie des coraux rendant leur détection à la « couleur » difficile.

San Blas maitupu.
San Blas maitupu.

Si vous venez de Colombie, ce qui est souvent le cas, visez le point GPS 9°13N et 77°56.8 W, vous serez près d’une immense caille qui déferle sur plus d’un nautique. Allez sur 9°12N et 77°56.3 W, plus d’un mille à passer tranquillement avec de l’eau sous la quille, environ 30m. Vous longerez sur bâbord, le récif en question. Pointer sur 9°11N et 77°57.5W, la vous aurez en vue le village mais n’y allez pas en ligne droite, des hauts fonds qui ne déferlent pas toujours se trouvent sur votre route. Pointer sur 9°10.9N et 77°58.4W, vous êtes à 0,4 milles du mouillage. La encore des cailles se trouvent un peu partout. Il faut bien longer la côte et arrondir sans couper directement sur le mouillage.
Une fois sur place, les fonds de sable entre 6 et 10 mètres sont de bonne tenue, il y a de la place et on peut aller à terre prés des deux châteaux d’eau et laisser son annexe sur un petit ponton. L’île est accueillante, il faut aller le voir le Saila (chef) et s’acquitter de 5 dollars de taxe de mouillage.

San Blas montagne mamitupu.
San Blas montagne mamitupu.

Les habitants souriants vous demanderont constamment de tout, « Pastillas » (Bombons) café, sucre, huile, riz, cigarettes, revues, journaux etc…Ils vous proposeront contre des dollars quelques fruits et du poisson. Mamitupu ne dispose pas d’électricité et les 1200 habitants dont 350 enfants sont restés dans la plus pure tradition, comme il y a quelques dizaines voir centaines d’années. Pas de moteurs dans les pirogues, pas de téléphones portables, pas de télé… s’il y en avait une, c’est celle-ci.