Sybelius.

Rencontré à Medregal dans le Golfe de Cariaco en été 2006 et à Cumanà, Loïc Danvert sur « Sybelius » un Santorin de 1990 gréé en sloop.

sybelius
sybelius

Depuis toujours Loïc navigue sur toutes les mers, passant de la régate hauturière à l’exploration. C’est ainsi qu’il remplit ses livres de bord avec à son actif trois fois le tour du monde…

Sybelius
Sybelius

Son choix de naviguer en solo s’est affirmé depuis ses 40 ans lorsqu’il a quitté la vie active pour se consacrer au voyage, voyage qui devrait un de ces quatre se terminer sur un coin de paradis, Loïc recherche « le » coin pour se poser. Sybélius se trouvait `à St Martin janvier 2008. Au Vénézuéla en 2010.

Selena.

Rencontrés à Puerto La Cruz et à Margarita au Vénézuéla en avril 2006.

Selena
Selena

« Séléna » Océanis 390 de 1989 sous pavillon belge acheté en Martinique en 2003. A son bord une sympathique famille composée de Hervé et Cathy Wiot et de leur fillette de 3 ans Séléna (le bateau porte le prénom de leur fille).

Selena
Selena

Vivant à bord de leur voilier depuis 2004, ils parcourent les Antilles des îles vierges au Vénézuéla. Hervé a toujours navigué sur divers bateaux, les projets de navigation de la famille tournent désormais autour de la Caraïbe ou on peut trouver de quoi faire… On devrait se croiser de temps à autre. C’est fait vu que l’on est mouillés fin 2006 en Martinique à quelques mètres de Selena.

Salacia.

Rencontrés à plusieurs reprises à Cumanà au Vénézuéla en 2006, « Salacia » un voilier en polyester d’une dizaine de mètres battant pavillon US. A leur bord Douglas et Diana Elliott un couple de retraités qui navigue hors des sentiers battus et rebattus par leurs compatriotes des US.

Salacia
Salacia
Salacia.

Particularité de ce couple fort sympathique, ils s’expriment dans la langue de Cervantes ce qui facilite fortement le contact qu’ils ont par ailleurs facile. En ce moment (fin novembre 2006) ils se dirigent vers les îles ABC en passant par la Tortuga. juin 2007 à Curaçao.

Pas de nouvelles avril 2008.

René et Annie Robert.

Rencontrés au Vénézuéla en 2006.

René et Annie Robert.

Figures de la plaisance et du charter, en France mais aussi dans les Antilles, le couple désormais retraité a vu passer de l’eau sous les coques !

René et Annie
René et Annie

Premier bateau construit de leurs mains en 1968, une frégate d’Herbulot améliorée par leurs soins, du bois moulé plastifié, c’est le départ d’une école de voile entre Alicante et les Baléares en Espagne. Des 1971 ils « quittent la terre » vu que depuis ils ont toujours vécu sur des bateaux… En 1973 ils construisent un « Sternvenn » (petit Galapagos) de 12 mètres, ils sont voisins de Bernard Moitessier et de son « Josua ». Ils décident de créer avec un petit groupe d’amis la première structure professionnelle de skippage à Port Grimaud. C’est la naissance de « Skipper service ». Petit détail, notre ami basque Philippe D’Elbée a skippé dans le cadre de cette structure le voilier « Steel Band », l’occasion de réveiller de vieux souvenirs à René et Annie.

dsc_9946

Première traversée de l’Atlantique en 1976 pour René lors d’un convoyage d’un côtre de 24 mètres entre l’Espagne et la Martinique. René étant qualifié voile et moteur il s’orientera vers des unités plus importantes. En 1978 ils se rendent à Taiwan pour diriger les finitions de la goélette de 25 mètres « Diamant » durant 6 mois avant de la ramener en France. En 1981 il skippe la goélette « Toy » aux Antilles avec 6 hommes d’équipage. Annie fait partie de l’équipe, en tant qu’hôtesse et cordon bleu, elle poursuivra une carrière parallèle, souvent sur les mêmes bateaux que René. En 1984 en Méditerranée le coureur de F1 Didier Pironi le met en contact avec son sponsor, il skippera jusqu’au décès de Pironi et du Sponsor une cigarette géante de 22 mètres « Leopard Sport ». Le bateau vendu, il passe sur une vedette « San Lorenzo 60 », c’est sur cette unité qu’il terminera sa carrière en 1989. L’année suivante le couple s’installe aux Antilles sur leur nouveau voilier, un Moody qu’ils revendront en 1992 pour gérer le « Market » de la marina America Vespucio de Puerto La Cruz jusqu’en 1996.

C’étaient les années d’or du Vénézuéla. En 2000 ils achètent un « troller » Eurobanker superbe qu’ils vont ramener en France en 2007. C’est là que devrait prendre fin la vie « maritime » de René et de Annie qui comptent vendre leur belle unité pour redémarrer sur autre chose, que je laisse secrète ! Le couple a embarqué au Marin en Martinique sur un cargo avec leur troller destination la Méditerrannée. (début 2007)

P’tit bout 2.

Rencontrés sur le chantier naval de Cumanà en 2006.

« P’tit bout II » un Atlantis 340, plan Caroff de 10 mètres dériveur intégral construit en acier en 1992 et acheté coque pontée en 2000 par Jean Charles et Françoise Dixneuf qui l’ont aménagé durant 4 ans.

P'tit bout 2
P’tit bout 2

 

En 2004 « P’tit bout » quitte l’Herbaudière pour le Portugal, Canaries, Capvert, Sénégal, Gambie, Salvador de Bahia au Brésil avant d’entamer la remontée en 2005 vers les Caraïbes.

P'tit bout 2
P’tit bout 2

Jean Charles, ancien de la Marmar et des Aff-Mar poursuit sa navigation en plaisance cette fois-ci.

P'tit bout 2
P’tit bout 2

Les futures navigations devraient les mener vers les Grandes Antilles, Cuba, l’Amérique centrale et Panama.

Aux Etats Unis en 2009.

Leur site : http://ptitbout2.chez-alice.fr

Persane.

Rencontrés sur l’île de Testigos Grande au Vénézuéla en décembre 2006, l’équipage breton du voilier Océanis 400 « Persane » qu’ils devait remonter jusqu’en Martinique.

Persane
Persane

Le quatuor composé de Jean Hervé Bizien, Armand Ansquer, Anne Penglaou et par Jean Bellec, navigateurs confirmés, ont fait une courte escale aux Testigos juste le temps de saluer « Chonchon » qui fêtait en famille et entre amis ses 70 printemps… Nous aurions aimé passer un peu plus de temps ensemble mais leurs impératifs de calendrier leur ont imposé un retour rapide. Le monde étant petit, très petit même, nous avons découvert des amis et des connaissances communes.

Ils sont en France et ont naviguè en Grece l’été 2007.

New Life.

Rencontrés furtivement au Capvert en octobre 2005 puis au Vénézuéla à Cumanà, puis aux Etats Unis, l’équipage du « New Life » un Vulcain IV en acier de constructeur amateur battant pavillon suisse.

New Life
New Life

Le sympathique couple a construit leur voilier sur treize années, dans leur jardin entre 1990 et 2003. Thierry et Patricia Echenard accompagnés de leur fils Marvin qui est né en août 2002 en même temps que la mise à l’eau du « New Life » naviguent sur cette belle unité.

New Life
New Life

Partis de Lausanne ils ont rejoint la Bretagne par la Méditerranée, ce qui est peu classique. L’idée de départ était de naviguer vers le Nord, l’Ecosse, Norvège etc…navigation entamée en 2004 par l’Angleterre avec du mauvais temps et une casse moteur qui a ramené l’équipe et le bateau vers Morlaix en Bretagne, base des navigateurs suisses.

New Life
New Life

Au printemps 2005 c’est le bon départ mais cette fois-ci vers les Caraïbes en passant par la Galice, le Portugal, Madère, le Capvert (c’est là que nous les avons rencontrés à Sal, ils arrivaient et nous on partait pour la traversée de l’Atlantique). « New Life » a traversé vers la Guadeloupe puis entamé une descente vers le bas des Grenadines et le Vénézuéla. Thierry et Patricia disposent de véritables compétences en matière de nautisme, d’entretien et de réparation navale, ce qui leur permet de travailler durant leur voyage tout en s’occupant de Marvin qui à 5 ans déborde de vie.

« New life » était aux San Blas janvier 2008.

Se trouvait sur l’île de Providencia avril 2008 en route pour les USA.

De nouveau sur les ABC à Curaçao en aout 2009/2010. Si vous avez besoin de travaux sur votre voilier, n’hésitez pas.

Les projets pour 2011, remontée vers le nord avec pour objectif le Canada…

2012 New Life a été vendu, une vie à terre commence.

Mitik.

Rencontrés sur l’île de La Tortuga au Venezuela en 2006, Jean Pierre et Monique Bourdoux sur « Mitik ».

Un Kirk de 11 mètres construit par Amel en 1976, acheté par le duo en 2002.

Mitik
Mitik

Après une mise au point sérieuse avec notamment le remplacement du moteur et du haubanage, « Mitik » a entrepris un périple qui doit les mener à Tahiti. Après avoir passé 4 années en Méditerranée sur un Arpège et trois autres années sur le Kirk, Jean Pierre et Monique, retraités de l’éducation Nationale apprécient la vie à bord et les longues escales ou l’on prend véritablement contact avec les populations locales.

Mitik
Mitik

Le passage du canal de Panama est prévu pour 2007, d’ici là ils auront le loisir de découvrir d’innombrables îles et contrées du bassin caribéen. Adeptes de l’autonomie, ils récupèrent l’eau de pluie grâce a un dispositif réalisé par Monique, Jean Pierre étant chargé d’économiser l’énergie qu’il accumule par le solaire.

A Puerto La cruz avril 2006. Nous les avons croisés aux Testigos au Vénézuéla en avril 2007, ils se rendaient à Trinidad contre vents et courants…

Melusine

Rencontrés dans la superbe Laguna Grande du golfe de Cariaco au Vénézuéla en 2006 puis à Cumanà, l’équipage de Mélusine un « alix » de 39 pieds dessiné par Provin. Construit en 1981 puis acheté en 1989 à Auray, Claire Manco et Roland Fiaux, suisses du canton de Vaud au bord du lac Leman ont parcouru la Méditerranée de la Grèce à la Sardaigne en passant par la Tunisie.

Melusine
Melusine

En 1996/97 ils rentrent en Atlantique par les îles Canaries, la Mauritanie, le Sénégal, le Capvert, la Gambie puis encore le Sénégal d’où ils partiront vers Salvador de Bahia en 1999.

Melusine
Melusine

C’est une navigation au Brésil qui s’en suit puis une remontée vers la Guyane française, Tobago, Grenade, les grenadines et une redescente vers Trinidad en 2001 pour une mise en chantier de Mélusine. Depuis c’est le Vénézuéla par les Testigos et les îles sans oublier le golfe de Cariaco qu’ils connaissent à merveille.

2010 au Vènèzuela.

Marie Jeanne 2.

Rencontrés à Puerto la Cruz au Vénézuéla, l’équipage de « Marie Jeanne II ».

Contactés par radio en 2006 alors qu’ils étaient en Martinique, ils ont eu la gentillesse de nous ramener notre radar et notre machine à coudre restés au Marin. Originaires de Cassis, Jean Viguié, Marie Jeanne Ferrero-Viguié et Michel Rol, retraités de la SNCF et de l’éducation nationale naviguent depuis des années sur le ketch issu d’un plan « Arcadia » de Subrero.

Marie Jeanne 2
Marie Jeanne 2

 

Construit en amateur (très éclairé) par Jean, le ketch de 14,40m de coque affiche 17,20m hors tout pour 4,32 de large et 2,20 de tirant d’eau. Depuis 1984 ils ont navigué 10 ans en Méditerranée avant de traverser l’atlantique deux fois. Jean est amateur de bons cigares et l’équipage apprécie la bonne cuisine que Marie Jeanne s’efforce de produire en toutes circonstances.

Marie Jeanne 2
Marie Jeanne 2

Juin 2006 Puerto La Cruz. Décembre 2006 Martinique.

Le voilier est rentré en méditerranée en janvier 2007.

Mailys

Rencontrés sur l’île de Margarita au Venezuela en 2006 Bernard et Marianne Uhl sur « Maïlys » leur Cutter 35 construit par Métalu en 1982.

Pendant deux ans et demi ils ont aménagé la coque pontée de manière exemplaire d’autant qu’ils ne connaissaient pas le travail du bois. Un combiné puis une bille de « Agba » un acajou blanc acheté à La Rochelle, le tout avec du goût et de l’huile de coude ont donné un bien beau voilier encore aujourd’hui.

Terminé à Marennes, le voyage démarre en 1987 par deux années en Méditerranée avant de passer en Casamance ou ils passeront une année avec leurs deux enfants en bas âge avant de traverser l’Atlantique en 1991. Depuis « Maïlys » navigue entre le Venezuela, les Etats-Unis, les Antilles. Un retour en France en 1996 pour la fin des études des enfants devenus grands et le retour en 2002 par la Galice, le Maroc et une nouvelle traversée en 2003.

Mailys
Mailys

Les navigateurs infatigables qui ponctuent leurs déplacements sur l’eau par des escapades en bus ont sillonné dernièrement sur 30.000 km l’Amérique du Sud du Venezuela à Ushuaia….

Mailys
Mailys

Printemps 2007, ils étaient aux San Blas. Janvier 2008 nous les avons retrouvès a Panama. Octobre 2008 ils étaient nos voisins aux Etats Unis dans la baie du Chesapeak ou leur voilier se trouve toujours en 2010.

Ma Blonde.

Rencontrés sur l’île de Margarita au Vénézuéla en avril 2006, l’équipage du voilier Sun Légende 41 « Ma Blonde ».

Ma blonde
Ma blonde

Rosaire Bérubé et Lucie sa compagne naviguent à bord de cette superbe unité sortie des chantiers Jeanneau en 1986. Acheté neuf des sa sortie, le Sun Légende 41 basé à Montréal a été géré en école de voile sur le lac Champlain. Rosaire Bérubé est un des pionniers de l’école de voile au Québec vu qu’en 1978 dans le cadre « d’échanges culturels » de l’office franco québécois il effectue un stage aux Glénan dans l’idée d’exporter le concept au Québec. En 1989 il quitte le lac Champlain pour les Bahamas ou il risque de perdre son gréement sur les restes de l’ouragan Hugo. Jusqu’en 2000 il allie charter et école de voile avant de descendre vers les Antilles et le Vénézuéla. L’arrivée du GPS a enlevé les envies d’un tour du monde à celui qui était un adepte de la navigation astro.

Ma blonde
Ma blonde

Il est agréable de voir qu’un Sun Légende 41 de 1986 peut être en si bon état, nous avons échangé des idées et des trucs sur nos deux bateaux presque identiques. Les projets de « Ma Blonde » c’est justement de ne pas en avoir…

En septembre 2006 le voilier est à Puerto La Cruz au sec. En décembre 2006 il navigue dans les Caraïbes. Nous l’avons croisé en mars 2007 à St Martin, il devait descendre à Trinidad pour la saison cyclonique. Retrouvé en 2009 au Panama, il est remonté sur le Rio Dulce au Guatemala pour la saison des pluies 2009.

Lasai.

Rencontrés à Puerto La Cruz au Vénézuéla en 2006.

Lasai
Lasai

« Lasai », Atlantis 360 de 1990, voilier aluminium dériveur intégral portant un tranquille nom basque.

En cours de préparation à Trinidad et au Vénézuéla, Beñat Zusperreguy et son épouse Marie Claude Sarda-Zusperreguy on ramené le bateau de Kourou en Guyane ou ils l’ont acheté en été 2004 pour entreprendre de prochaines navigations ou se profilent atolls et autres criques sauvages.

Lasai
Lasai

Les futurs navigateurs au long cours découvrent le monde de la voile pas forcément par le côté le plus facile mais sûrement le plus authentique. D’ici quelques mois ils connaîtront du bout des doigts leur dériveur, gage de bonne continuité. Beñat qui est originaire d’Hendaye pense qu’un jour leur voilier sera mouillé dans la baie de Txingudi à côté d’Amuitz ! D’ici là nous serons amenés à naviguer de concert dans le secteur des îles du Vénézuéla.

Lasai
Lasai

En septembre 2006 Lasai était à Cumana en travaux de rénovation. Depuis il a rejoint la Martinique, remonté les petites antilles jusqu’à St Martin avant de redescendre l’arc antillais et le Vénézuéla. septembre 2007. En 2008 ils ont rejoint la Guyanne franÇaise puis le Brèsil ou ils ont fait refaire l’intérieur du bateau dans un chantier. Nous les avons retrouvés en mai 2009 au Panama, ils revenaient des San Blas ou ils étaient en 2010 et 2011 avant d’aller passer deux saisons au Guatemala et entamer le retour vers Hendaye ou Lasai se trouve depuis septembre 2014. Lasai est en vente, avis aux amateurs.

IfaliK.

Rencontrès aux Roques en 2006 le voilier autrichien « Ifalik », unitè de 100 pieds en route pour le tour du monde.

Ifalik
Ifalik

Karl et Francisca aidès par Stephan le chef mècano.

Ce superbe voilier en aluminium effectuait une courte escale sur la route de Curacao.

Ifalik
Ifalik

Pas de nouvelles avril 2008.

Gulliver.

Rencontrés à Puerto La cruz au Vénézuéla en 2006, « Gulliver » un Gibsea 126 avec son bord les sympathiques Freddy et Daisy.

Gulliver.
Gulliver.

Après des années de navigations diverses et de charter, ils naviguent sur leur propre bateau alliant voyages et travail.

Spécialistes de l’accueil à bord dans les petites Antilles, arborant pavillon belge à l’image de Freddy et Daisy, ils se feront un plaisir de vous ouvrir leurs portes.

Groupe Vénézuéla 2006.

Des marins en escale au Vénézuéla, équipages qui se rencontrent notamment à l’occasion d’une bonne bouffe sur le port de Cumanà en août 2006.

- 1 et 2 Dominique et Patrik sur « Zeemo »
- 3 et 4 Lydia et Gérard sur « Tadorne »
- 5 Fanfan sur « Amuitz » (josé bosse…)
- 6 et 7 Myriam et Georges sur « Ludmilla »
- 8 et 9 Suzanne et Gérard sur « Soliton »
- 10 et 11 Christine et Roger sur « Stelie 4 »
- 12 et 13 Domi et Sergio sur « L’oie Sauvage 2 »
- 14 Leo sur « Karrek Ven »
- 15 et 16 Josée et François sur « Kâma »

groupe vénézuéla 2006
groupe vénézuéla 2006

Gregori’c.

Rencontré à Puerto La Cruz au Vénézuela en 2006, « Gregory’c ».

Ketch acier unique en son genre mis à l’eau en 1989. Aménagé par Marc en Afrique en Côte d’Ivoire en quatre ans, sur la base de bois nobles africains.

gregoric
gregoric

Marc et Do vivent à bord en permanence depuis leur départ en 1991 où ils naviguent entre le Brésil, la Guyane les Antilles et le sud du bassin du Vénézuéla. Re-motorisé dernièrement par Marc suite à une avarie de bris de vilebrequin, « Gregori’c » a repris la mer et poursuit son périple.

gregoric
gregoric

Le « retour » du moteur a donné l’occasion d’une belle fête sur le quai ou se sont retrouvés les voiliers en escale, fête qui s’est terminée for tard le matin… Marc et Do sont accompagnés par un troisième « équipier » qui porter le nom de Cannelle, un superbe chat d’une dizaine d’années qui est pratiquement né à bord !

Grain de Sable.

Rencontrés au Pays basque, à La Rochelle, à Salvador de Bahia au Brésil puis en Martinique au Marin en 2006, Stephane Brossard et Sylvanie Dumas.

grain de sable
grain de sable

Tous deux skippers professionnels, Sylvanie qui de plus est maitre voilier a été débarquée pour cause d’heureux événement. Une petite Zoé est venue renforcer la famille fin février 2006.

grain de sable
grain de sable

Stephane, préparateur de 60 pieds open travaillait au Marin dans la même branche.

Leur « Puma 38 » superbement entretenu avec soin est leur résidence. Aprés une transat en septembre vers la Martinique, « Grain de sable » a été vendu et fait route vers Panama.

Photos Guy Brousse YPS

Juin 2006 bateau vendu ils sont a La Rochelle.

Ekaza.

Rencontrés à Puerto La Cruz au Vénézuéla en 2006 puis aux îles San Blas du Panama en 2008, Alain et Marie Jo du voilier « Ekaza » un Alliage 38 de 2003. Partis de Lorient en Bretagne en juillet 2004 dans le cadre du rallye des îles du Soleil, ils ont bouclé le parcours les menant au Brésil en 2005.

ekaza
ekaza

S’en suit une saison cyclonique au Vénézuéla, des navigations dans les petites Antilles puis l’année suivante les grandes Antilles d’Est en Ouest avec Cuba en point de mire. Le Guatemala et le rio Dulce pour la saison cyclonique et les voilà repartis vers le sud en 2008. Panama, les San Blas et de nouveau Colon ou ils devraient en principe passer le cabal pour se rendre du côté Pacifique. La suite du voyage n’est pas encore déterminée, la Polynésie française, la Nouvelle Caledonie, parcours qui reste encore à déterminer.

Nous aurons plaisir à retrouver « Ekaza » qui signifie le lien, le pont, en langue vernaculaire gabonaise.

Ils sont en Nouvelle Calédonie 2010.

http://www.ekaza.fr

Cap Eol.

Rencontrés à Cumanà au Vénzuéla en 2006, Patrick et Catherine Dannion à bord de « Cap Eol ».

Cap eol
Cap eol

Côtre en acier, un « Gael » de 12,50m de 1984 entretenu et préparé avec soin et minutie par son équipage.

Partis en 2004 de France pour un tour du monde « open », la suite du voyage se déssine doucement.

Cap eol
Cap eol

Patrick est spécaliste en informatique et en « Ti ponch » et n’hésite jamais à vous donner un bon coup de main côté bricolage… Capéol était à St Martin au printemps 2007 puis à Grenade durant la saison cyclonique.

Avril 2008 ils préparent le retour en France part les Açores et doivent naviguer en Méditerrannée.

Eté 2010 ils sont en Corse et vont bien.